Cafoutch explorateur

Avez-vous déjà remarqué comment, à partir du moment où vous avez découvert ou appris quelque chose, vous voyez cette chose partout ? Vous tombez sur des reportages au JT, tout le monde autour de vous se met à en parler et vous vous demandez comment il est possible d’avoir raté ça jusqu’à présent.

98398166_pernaud
Pas sûr que cette théorie fonctionne avec la fabrication des sabots en Auvergne

La dernière fois que ça m’est arrivé, c’est lorsque j’ai découvert l’existence de la ville de Nantes.

Ne riez pas ! Nantes est bien une ville, et une ville française de surcroit ! De taille honnête (65 km² pour 285 000 habitants environ), la ville possède même sa gare TGV. Ecore plus fort, bien que je ne puisse pas en attester personnellement, on m’a dit qu’il y avait même une FNAC.

Bref, à partir du moment où j’ai rencontré un autochtone (appelons-le Erasme pour plus de facilité), je me suis mis à entendre parler de Nantes à tout bout de champs (on utilise pas assez cette expression, je trouve).

Ma curiosité était piquée au vif (tant d’expressions méconnues) et je ne pouvais décemment pas en rester là. N’écoutant que mon courage (et parce qu’on m’avait promis moult bières), j’ai décidé d’aller voir en personne si la civilisation avait atteint le Pays de la Loire (note à moi-même : faire des recherche sur cette région).

carte-situation-nantes
Bon, Nantes, admettons. Mais Bayonne ? Caen ?

Je ne sais plus exactement combien de temps mon voyage a duré. J’estime avoir passé entre 6 heures et 2 jours et demi dans le TGV. Mais à 23h, heure locale, Erasme, qui s’était proposé comme guide pour me faire découvrir son habitat naturel, m’attendais à la gare. Je me suis rapidement aperçu que le bougre avait piégé d’autres touristes de l’extrême. Notre groupe d’aventuriers ne comptait pas moins d’une dizaine de personnes.

La débauche et le barely-legal-sex n’intéressant personne, je vous passe l’ambiance Loft (sans la piscine) et nos soirées trop arrosées autours du traditionnel feu de camps appelé barbeukiou, pour m’intéresser uniquement à l’aspect culturel du voyage…

Le_Voyage_à_NantesLe Voyage à Nantes est un festival artistique qui transforme la ville entière durant l’été. Les rues voient fleurir des œuvres plus ou moins monumentales et, selon votre sensibilité, plus ou moins belles, plus ou moins pertinentes. Ce festival existe depuis 4 ans (probablement comme la ville de Nantes elle-même…) et mérite vraiment le voyage (ah mais voilà, c’est pour ça le nom !).

Je suis resté trop peu longtemps pour tout voir. Il faut dire que le festival s’étend à travers toute la ville (et même au-delà, jusqu’à la mer !) dans plus d’une cinquantaine de lieux (excusez du peu) relié par une ligne verte. Peinte au sol, il vous suffit de suivre cette ligne pour ne quasiment rien louper.

P2D2606421G
« Follow the yellow brick road »

Faute de temps donc, notre petit groupe n’a pas pu suivre la ligne verte d’un bout à l’autre et manqué bon nombre d’œuvres et d’expos (je regrette notamment « Ultima », celle sur les jeux vidéo). En nous promenant en centre-ville, nous avons quand même pu apercevoir un canari endormi dans un parc, un terrain de foot en forme de croissant, un roller-coaster de chaises… Mais nous nous sommes surtout aventurés au chantier naval et ce fut une journée bien remplie.

Entre un Arbre à Basket, du trampoline lunaire, la parade de l’éléphant mécanique, les anneaux de Buren et la pause à la Cantine, on se sentait déjà comme chez Mickey. Et pour pas un rond (sauf pour les sandichs évidemment, il faut bien vivre).

Grand Eléphant. Les Machines de l'île. Nantes © Jean-Dominique Billaud / LVAN
© Jean-Dominique Billaud / LVAN

Mais le clou du spectacle, l’attraction à ne pas manquer (même pour les 8 € et des poussières que cela vous coutera), c’est le Carrousel des Mondes Marins. Imaginez un manège gigantesque sur trois étages (déjà ça, pour moi c’est de l’inédit) où vous pouvez embarquer à bord d’un vaisseau pirate, chevaucher un dragon ou un calamar géant cracheurs de fumée, diriger une raie manta complètement articulée flottant dans les airs, être dévoré par les squelettes de monstres marins, embarquer dans un sous-marin jaune pour découvrir ce que cachent les abysses… La simple visite du manège est une attraction en soi mais je vous mets au défi de résister à l’envie de faire quelques tours dans ce manège steampunk.

20150718_115748
Pirate skeleton fish !

20150718_120558

Et cerise sur le gâteau, avec le même billet, vous pourrez jeter un œil sur les ateliers où reposent les monstres mécaniques des années précédentes (un dragon-cheval, une fourmi, une araignée…) et où se fabriquent les merveilles des années futures (l’arbre aux Hérons notamment, qui remplacera le Carrousel dans quelques années et dont une branche prototype s’offre déjà à la déambulation).

© Jean-Dominique Billaud/LVAN
© Jean-Dominique Billaud/LVAN

Je viens de découvrir une ville et son festival. Et j’ai déjà envie d’y retourner.

Le site officiel : http://www.levoyageanantes.fr/

Un dernier truc. Je n’ai pas bien compris comment il avait réussi à construire un château du XVe siècle en plein cœur de la ville, mais il faut dire que ça pète ! Je n’ai pas compris non plus pourquoi il avait appelé cette œuvre Château des Ducs de Bretagne alors que Nantes n’est pas en Bretagne… Quoi qu’il en soit, avec un peu de chance, ce truc restera après la fin du festival, si jamais vous passez dans le coin (même si je vois pas très bien ce que vous iriez faire en Pays de la Loire…)

Vue_panoramique_de_la_façade_du_château_des_ducs_de_Bretagne
Un artiste mégalo peut-être ?

 


On me souffle que le phénomène du « je vois partout ce que je viens de découvrir » porte en fait le nom de « théorème de Baader-Meinhof ». Parce que Cafoutch, c’est aussi de la culture !

Publicités
Cafoutch explorateur

Une réflexion sur “Cafoutch explorateur

  1. Emilie dit :

    ha tu as enfin trouvé sur une carte la ville où j’ai habité pendant 6 ans! Félicitations Cousin me voilà emplie de fierté!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s