Facebook rentre dans le jeu des #Hashtags mais tout le monde s’en fout.

– Henrrrriiiiiiiiiiiiiiii viens voir j’ai trouvé un truc bizarre enfoui sous des mois et des mois de poussière là dans le salon.

– Bon dieu Mariette, je crois bien que c’est un blog abandonnée par son auteur, regarde il est tout frêle et pas nourri depuis bientôt 3 mois, le pauvre enfant.

– Un blog ? Mais qu’est ce que c’est que cet engin lô tiens ?

– C’est un animal des plaines sauvage de l’Internet qui se nourri d’actualité et d’information au jour le jour normalement. Lui n’a pas vu la lumière du jour depuis plusieurs mois. Viens ont va lui montrer un peu a quoi ca ressemble dehors aujourd’hui.

Facebook
Je prend des risques en plus, ce logo est déposé

Bon voilà nous sommes de retour, probablement pas pour vous jouer un mauvais tour et avec une une régularité biens moindre que le Team Rocket mais j’aime toujours bien commencer mes articles avec des intros nuls comme ça.

Je vais pas encore m’excuser pour les longs mois d’absence, de toute façon si y’a encore des gens qui suivent ce blog c’est un miracle. 

Allez donc on va lui montrer un peu la couleur des choses de l’Internet une nouvelle fois a ce gentil Cafoutch.

Facebook rentre dans le lard de Twitter ?

Donc vous en avez peut-être entendu parler de cette histoire ,  (ou encore ,  mais quand même pas j’espère) bref Facebook se sent bien d’aller chasser sur les terres du petit oisillon Twitter en intégrant d’après des rumeurs persistante de principe de #Hashtag sur son réseau bien à lui.

Même si techniquement Twitter n’est pas a la base du système de hashtag on va dire que l’utilisation la plus grand publique qu’on lui connaisse est quand même issue de ce petits réseau de piaillement intempestif que nous connaissons tous.

Oui mais voilà, si Twitter est encore debout aujourd’hui face au mastodonte Facebook alors que la plupart des autres réseaux semblable se sont cassé la gueule c’est bien parce que ils sert un tout autre but, et que par conséquent essayer de copier et d’exporter des fonctionnalités de l’un sur l’autre comme ça ce n’est pas chose aisée a réussir.

Facebook est lent.

Aussi relatif que la lenteur puisse paraître sur Internet, Facebook n’est pas destiné à la base pour recevoir un flux d’infos aussi constant que Twitter. Si les gens postait  toutes leurs conneries Twitteresque sur Facebook on serait face a un flux d’actualités saturées et pleins de micro-message qui n’ont pas beaucoup d’intérêt  Vulgairement on appellerait ca du flood.

Le dada te Twitter c’est l’information a la seconde, c’est la retranscription d’émotion, de réaction éphémère  Parce qu’on sait qu’un tweet en soi ça n’a que très peu de valeur et que ca n’ira probablement pas polluer la Timeline de quelqu’un qui suit en moyenne 200 personnes. Ce sera un cri perdu au millier de millier d’autre.

Screaming
Je trouve cette métaphore et ce montage photo particulièrement réussi. Pas vous ?

Alors que si on fait la même chose sur Facebook on est noyé sous des centaines de statut inutile qui n’auront de sens qu’à un moment très éphémère. Voilà pourquoi Twitter est tout a fait approprié au hashtags, on fait du live-tweet d’émission de télé (souvent de merde) ou on balance tout ce qui nous passe par la tête à un moment T en donnant un contexte grâce aux hashtag. Facebook n’a pas besoin de hasthag, parce que Facebook ne subit pas les même limitation que Twitter.

Facebook est long

Je me rend compte que si l’on ne lit que les titres de cette article on peut y voir une image pas propre.

Mais voilà en plus de ça Facebook n’a pas opté pour la limitation de ces status à 140 caractères comme le fait Twitter. Du coup là ou on est obligé d’abréger sur Twitter et de donner un contexte en hashtag pour expliciter un peu le cheminement des pensées sur Facebook on peut se défouler et expliquer comment Manu est trop un salaud d’avoir cassé avec Jennifer la veille de son anniversaire en prenant 8000 signes si on en à envie.

Facebook sert de bilan, sert à relater une histoire de A à Z en un bloc. Si vous voulez expliquer pourquoi votre vie c’est de la merde parce que votre poisson rouge Sidonie est mort hier vous n’allez pas simplement mettre #RIPSidonieBibiche mais vous allez pleurer vos chaudes larmes sur votre clavier en expliquant que c’était pas un poisson rouge extraordinaire qu’il avait eu une vie palpitante et qu’il méritait bien mieux que de finir dans les tuyaux d’évacuation. Et je partage votre peine….mais je m’égare.

Bref là ou le hashtag à un sens parce qu’il permet d’être concis sur Twitter sur Facebook ca ne sert a rien de se limiter, profitons un peu de l’espace, la nature a horreur du vide.

Finalement l’important c’est comment on l’utilise

Et voilà j’arrive heureusement à la fin de mon argumentaire. Quand Twitter n’était pas encore la référence qu’il est aujourd’hui et que son moteur de recherche était encore un jeune cow-boy frêle et débutant c’était bien moins pénible pour lui de ne référencer que les hashtag pour la recherche. Mais aujourd’hui avec ses milliers de chinois travaillant dans les caves le hashtag n’est plus qu’un moyen de contextualisation, plus un moyen de recherche. Si vous vous pointez sur Twitter a n’importe quel heure vous remarquerez que les Trending Topic aujourd’hui sont équitablement partagé entre de la contextualisation façon hashtag et du discours rapporté

Capture
En passant si quelqu’un comprend ce que veut dire la 2ème ligne…

Bon tout ça devient technique mais le fait est que les rôles des hashtag aujourd’hui diminue donc ce serait une imbécillité pour Facebook de s’encombrer d’une fonctionnalité vieillissante qui risque qui plus est de rajouter de la confusion a des gens qui ne sont pas forcèment très axé vers les phénomène tech et Internet.

Car admettons le, la seul raison pour laquelle Twitter à été inventé c’est pour échapper a nos parents qui débarque sur Facebook finalement.

Capture
Voilà c’est pas exactement la conclusion idéal mais j’aime bien le Philosoraptor en fait.
Publicités
Facebook rentre dans le jeu des #Hashtags mais tout le monde s’en fout.

7 réflexions sur “Facebook rentre dans le jeu des #Hashtags mais tout le monde s’en fout.

  1. Thomas dit :

    Très marrant ce blog ça faisait longtemps que je ne m’y étais pas connecté merci pour tes investigations toujours aussi tranchantes j’aime bien. Surtout que Facebook n’a même plus besoin de s’immiscer dans le monde Twitter car je crois qu’il y’a plus d’internautes qui choisissent de créer un compte facebook plus tôt qu’un sur Twitter et j’en fais partie :)
    ______
    galaxy s4

    1. Oui c’est pas pour rien que Facebook annonce des chiffres d’inscription indécent.
      Twitter, en France du moins, à encore un cœur de cible un peu restreint, peu de gens en saisissent l’intérêt. Mais ca viendra comme on a vu ce mouvement aux U.S aussi.

      Merci pour le compliment ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s